Programme des ateliers 2014

Les séances au Cnam se déroulent au 292 rue Saint-Martin, 75003 Paris sauf indication contraire. Cliquez sur les titres d’atelier pour accéder aux compte-rendus et enregistrements vidéos.

Atelier 1 : 21 mars 2014, 10h-13h, Cnam, amphi A
La légitimation du savoir : une question légitime ? Nous ouvrirons le débat en le replaçant dans la réflexion des SHS des trente dernières années sur la définition des savoirs et connaissances en tant qu’ils sont liés à leurs conditions de production et à leurs procédures (perspectives convoquées : épistémologie constructiviste, socio-histoire et histoire des sciences et des techniques, anthropologie des savoirs et des techniques, sociologie des connaissances, des sciences et études en science, techniques, société, sciences de l’information et de la communication, sciences de gestion et théorie des organisations). Qu’implique, aux niveaux théorique et méthodologique, une réflexion sur la légitimation des savoirs ?

Jean-Claude Ruano-Borbalan : introduction et problématiques autour de la question de la légitimation des savoirs.

Discussion entre les partenaires porteurs du projet : Jean-Philippe Bouilloud, Ghislaine Chartron, Anne-Françoise Garçon et Jean-Claude Ruano-Borbalan autour du questionnement suivant : quels sont les connaissances scientifiques et techniques qui ont émergé depuis l’époque moderne comme des savoirs légitimes ? Quelles sont les techniques qui ont permis de les rendre légitimes ? Ce questionnement impliquera des réflexions sur :
– la mise en discipline d’anciens et nouveaux savoirs ; les rapports entre spécialisation des savoirs et culture générale ; les processus de légitimation des savoirs opérationnels face aux savoirs théoriques ;
– les dispositifs institutionnels de construction de la légitimité : formation, recherche, diffusion et vulgarisation ; comment valide-t-on les savoirs ?
– les rapports entre savoirs experts et savoirs profanes, entre savoir scientifique et savoirs de l’innovation ;
– la légitimation, mais de quoi ou de qui ? Acteurs, connaissances, institutions.

****
Atelier 2 : 13 mai 2014 – 14h-18h, Cnam, Amphithéâtre Z Robert Faure
Mesures de la science : instruments et machines pour légitimer le savoir scientifique

Charlotte Bigg (Histoire des sciences, Centre Koyré/EHESS) : « L’évolution conjointe des méthodes d’observation et du traitement des données en astronomie entre les 18ème et 20ème siècles : fiabilité, légitimité et autorité dans un domaine de haute précision scientifique »

Marc Himbert (Chaire de métrologie, LCM Lne-Cnam) : « La mesure apporte-t-elle des « preuves » scientifiques ? »

Loic Petitgirard (Histoire des sciences et des techniques, HT2S/Cnam) : « La construction de savoirs mathématiques légitimes par des ingénieurs « illégitimes » grâce aux instruments analogiques et numériques (20ème s.) ».

****
Atelier 3 : 10 juin 2014 – 14h-18h, Cnam, salle 17.2.15
Quel est le rôle des réseaux de communication dans la légitimation des cultures savantes et/ou scientifiques ?

Jeanne Peiffer (Histoire des sciences, Centre Koyré/EHESS/CNRS) : « Construction d’un discours, collectif et anonyme, de légitimation du savoir et du savant dans et par les périodiques du xviiie siècle ? »

Valérie Schafer (Histoire de l’innovation, ISCC/CNRS) : « La légitimation des savoirs et des scientifiques au risque de la communication numérique ».

Evelyne Broudoux (Sciences de l’information et de la communication, DICEN/CNAM) : « Réseaux de communication scientifique et calculs d’autorité numérique : quelle légitimité ? »

****
Atelier 4 : 7 juillet 14h-18hA l’ESCP Paris, 79 Avenue de la République, 75011 Paris (Métro « Rue Saint Maur), Salle Europe.
Nouveaux dispositifs, nouveaux savoirs : évaluer et mesurer la science

Catherine Paradeise (Sociologie des organisations, Latts/IFRIS) : « Evaluation, recours aux « métriques d’excellence » et fabrication de la qualité académique. »

Annaïg Mahé (Sciences de l’information et de la communication, Urfist et DICEN/CNAM) : « La mesure de la science face aux paradigmes du Web : les nouvelles métriques en question (alt.metrics) ».

Jean-Philippe Bouilloud (Sociologie des sciences, CERS/ESCP) : « Les processus expérimentaux en gestion comme légitimation scientifique de la discipline, de la pratique à la reconnaissance scientifique ».

****
Atelier 5 : 18 septembre 2014, 10h-15h (Cnam, amphi Fabry-Pérot)
Le rôle des normes et brevets dans la légitimation des savoirs de l’innovation

Léonard Laborie et Pascal Griset (sous réserve) (Histoire de l’innovation, CNRS/Paris 4 et ISCC) : « ‘L’enjeu de la légitimation des savoirs dans la construction de l’Europe des brevets au 20e siècle. »

Fabienne Picard (Récits, UTBM) : « Entre coordination et opportunisme : les brevets dans les processus d’innovation multi-partenariaux. »

Gabriel Galvez-Behar (IRHIS, Lille 3) : « Propriété intellectuelle et organisation de la recherche scientifique : une approche par le « patent management » (France, 1916-1956) »

****
Atelier 6 : octobre 2014 (SÉANCE ANNULÉE)
Les dispositifs éditoriaux comme technologies de légitimation des savoirs en sciences

Ghislaine Charton (Sciences de l’information et de la communication, DICEN/CNAM) : « Les nouvelles modalités de diffusion de la science : les méga-journaux » (NB : cette présentation a été reportée à la journée d’étude de bilan).

Oliver Badot (Sciences de gestion, CERS/ESCP) : le cas de revues de gestion : techniques de publication et de communication d’une jeune discipline (titre provisoire).

Christian Gérini (Philosophie et Histoire des Sciences et des Techniques, I3M/Université de Toulon et Nice, GHDSO/Université Paris-Sud) : Les Annales de Gergonne et l’émergence des journaux de mathématiques au XIXème siècle: une nouvelle forme de communication et de  légitimation des avancées de la discipline, au service de sa spécialisation (titre provisoire).

****
Atelier 7 : 18 novembre 2014 – Centre Malher, 9 rue malher 75004 Paris, métro Saint-Paul, salle 409, 9h30-12h (SEANCE ANNULEE)
Techniques intellectuelles dans la légitimation des savoirs profane

Anne-Françoise Garçon (Histoire et Anthropologie des techniques, CHT/Paris 1) : la constitution de la technologie comme outil de légitimation de la philosophie des connaissances (donc des savoirs profanes) entre les XVIe et XVIIe siècles (titre provisoire).

Jean-Luc Chappey (Histoire politique et intellectuelle, CRHM/Paris 1) : la science révolutionnaire et la question de l’ordre politique (titre provisoire).

Armand Hatchuel (Sciences de gestion et Histoire industrielle, CGS MinesParitech/ENST) : « Processus de conception dans les sciences de l’ingénierie (titre provisoire).

****
Journée d’étude : 17 décembre 2014, au Cnam.

« Est-ce que les technologies déplacent les frontières de la légitimation des savoirs ? » / « Do technologies help shift the frontiers of knowledge legitimation ? »

10h-11h : Jean-Claude Ruano-Borbalan, directeur d’HT2S et du programme : bilan scientifique et nouvelles pistes

11h-12h30 Panel : Fabriquer de la légitimité : les technologies de la publication scientifique

Camille Paloque-Berges (HT2S et DICEN, Cnam) en guise d’introduction : « Comment la publication scientifique est devenue une technologie de l’information et de la communication » (bilan au regard du programme « Légitimations du savoir »).

Ghislaine Chartron (DICEN, Cnam) : « Interroger la légitimité des méga-journaux de l’édition scientifique »

Olivier Badot (doyen de la recherche, ESCP) : « La légitimation des sciences de gestion par les revues » (participation annulée).

14h-15h : Keynote de Steve Fuller (University of Warwick, UK) : « Social Epistemology and its relationship to knowledge legitimacy » (une traduction simultanée sera proposée).

15h-16h : Armand Hatchuel (CGS, Mines ParisTech) : « La technique et ses objets comme structure d’expression des connaissances » (participation annulée).

Table ronde et discussion avec le public sur le thème : Construction de la connaissance : contraintes sociales et matérielles

avec Jean-Claude Ruano-Borbalan (HT2S, Cnam), Loïc Petitgirard (HT2S, Cnam) et Antonella Tufano (EPLV, Gerphau).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *